carrefour

Le Carrefour santé personnalisée : une vitrine sur la médecine de demain

La première édition du Carrefour santé personnalisée se tiendra le 13 juin 2016

Prévenir et traiter efficacement des maladies en fonction de l’ADN de chaque individu n’est plus du ressort de la science fiction. La médecine du 21e siècle repose sur une approche sur mesure adaptée à chaque patient et révolutionne l’approche traditionnelle, du diagnostic au traitement des maladies en passant par la prévention de celles-ci.

Pour comprendre dès aujourd’hui les avancées et les enjeux de la médecine de demain, le Grand public est convié à la première édition du Carrefour santé personnalisée, présenté par Génome Québec et organisé dans le cadre du 1er Congrès international sur les soins de santé personnalisés, un évènement ouvert à tous et gratuit qui se tiendra le lundi 13 juin 2016 à 18h au Palais des Congrès de Montréal.

Selon Daniel Bouthillier, Directeur général, Regroupement en soins de santé personnalisés au Québec et initiateur du projet, « Le Carrefour santé personnalisée est une occasion pour le Grand public de s’approprier cette médecine des 4P (soins de santé préventifs, prédictifs, personnalisés et participatifs) qui sollicite par définition l’implication du patient qui souhaite prendre en main sa santé. »

La portée de la médecine personnalisée a récemment occupé l’espace public grâce à la star américaine Angelina Jolie. Des tests génétiques avaient démontrés que l’actrice hollywoodienne courait un risque de 87 % de développer un cancer du sein et de 50 %, un cancer de l’ovaire – maladie qui a emporté sa mère, Marcheline Bertrand, à l’âge de 56 ans en 2007. Angelina Jolie a fait le choix difficile de subir deux chirurgies préventives dont elle a fait état dans une lettre publiée dans le New York Times.

Le Carrefour santé personnalisée est une occasion unique d’échanger avec des scientifiques de renom international au sujet la médecine personnalisée. L’activité gratuite se décline en trois causeries thématiques animées par le journaliste, animateur et producteur primé Stéphan Bureau :

  • Qu’est-ce que la médecine personnalisée ?

David Levine, administrateur d’établissements de santé et président du Regroupement en soins de santé personnalisés au Québec, viendra démystifier la médecine personnalisée qu’il considère comme « la nouvelle façon de connaître l’individu ».

  • Cancer du sein et médecine personnalisée : je m’informe !

Présenté en collaboration avec la Fondation du cancer du sein du Québec, un panel de discussion se penchera sur les notions de risques et de prévention du cancer du sein grâce à la médecine personnalisée. Maude Schiltz, survivante du cancer et auteure du livre culte Ah shit, j’ai pogné le cancer et Anne Robert, musicienne professionnelle porteuse d’une mutation BRAC ayant subi une chirurgie préventive et co-fondatrice du projet Continuum du CHUM viendront partager leur expérience.

  • Soins de santé personnalisés : Quel rôle pour le patient et le médecin ?

Un second panel composé de spécialistes ainsi que de Marjolaine Verville, mère du petit Alexis, affligé d’une maladie dégénérative rare, la leucodystrophie, abordera les considérations légales, cliniques et éthiques liées à la divulgation des résultats médicaux : Comment devrait se faire la divulgation des résultats ? Qui devrait le faire ? Quelles sont les implications familiales ? Comment accueillir les résultats du point de vue du patient ?

Selon le Dr Pavel Hamet, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génomique prédictive et paneliste au Carrefour santé personnalisée, la santé personnalisée représente un changement de paradigme en médecine : « Le médecin applique souvent le même traitement pour tous, à défaut d’alternatives. Bientôt, la génétique va nous permettre d’individualiser les interventions autant que la prévention. Il s’agit d’un virage majeur axé sur les différences individuelles observées dans la nature» permettant entre autres d’augmenter l’efficacité des traitements, de réduire les effets adverses des médicaments et de proposer des traitements préventifs qui conviendraient parfaitement au patient. Il ajoute : « La médecine personnalisée ne doit pas rester une haute sphère de la science, mais elle doit maintenant se traduire en une utilité clinique afin de faire partie intégrante des soins de santé. »

— Lara Limoges | limoges@provocateur.media

Share Button